Samourai Brun

Le monde est petit mais les cœurs "tsssk" *coupé par le katana*

Réveil dans un monde

Toute la famille était réunie, mon père qui lui n’avait pas été présent depuis environs 1 an était lui aussi là.

C’était un jour de « fête » nous étions tous heureux, tout le monde rigolait, la bonne humeur était présente, rien ne posait problème, personne ne se doutait que c’était la calme avant la tempête.

La nuit tombée, mon père et moi avions remarqué une situation des plus délicate à l’extérieur dans les rues, on aperçu qu’il y avait des monstres intrépides et sanguinaires qui ravageaient les rues, nous ne savions pas vraiment quoi faire à ce moment là, après avoir observé plusieurs massacres via nos fenêtres nous devions prendre nos décisions et cela très rapidement. La jour levé, nous ne pouvions apercevoir aucun de ces monstres, alors mon père et moi décidions d’aller faire le pleins de ressources vitales pour la santé, par peur de ce qui c’était passé les voisins, n’y personne ne traînait dehors, mon père qui lui savait se très bien se défendre me passa une lame pour que je puisse me défendre en cas d’attaque…

Les rues étaient calmes, ils n’y avaient aucune présence bestiale n’y humaine d’ailleurs, nous avions fait le pleins de ressources très rapidement dans le magasin une rue plus loin, on avait aussi récupérer des matériaux pour pouvoir se barricader en cas d’attaque pendant la nuit, et c’est ce que nous avons fait immédiatement une fois rentré, avant que la nuit tombe.

Pendant plusieurs jours nous avons vécus enfermés, essayant de s’occuper comme on le pouvait, l’objectif était de survivre et on ne pouvait pas compter sur une aide extérieur, mais un soir l’un d’entre nous [donnée supprimée] tomba gravement malade, et je n’avais aucune autre solution que d’aller chercher des médicaments immédiatement, si il/elle passait la nuit dans cet état aller forcément mourir..

J’ai du sortir aux environs de 21 heures, il faisait déjà nuit, je recherchais une pharmacie pour récupérer des antibiotiques, j’avais bien essayé d’en trouver à la maison, mais il y en avait plus. J’ai pu apercevoir de mes propres yeux une famille se faire massacrer pendant cette nuit… je vis une lumière au loin vers le 5ème étage, et j’ai pu apercevoir ce massacre.. c’est à ce moment là que j’ai pu faire la déduction d’une chose, que ces bêtes étaient attirées par la lumière pendant la nuit. Dieu merci j’ai pu aller facilement jusqu’à la pharmacie et récupérer des antibiotiques et rentrer sans encombre.

Le lendemain nous avons subi une lourde attaque de ces monstres sanguinaires, assoiffés de sang, le combat fut long, mon père et moi les avons combattus de toute nos forces jusqu’au levé du soleil… Le jour se leva nous étions sauvé pour cette nuit la, mais nous avons vite compris que le lendemain aller être fatale.

J’ai pris la décision de monter tout en haut de l’immeuble, nous vivions dans un très grand building et de sauter tous ensemble, car nous avions aucune autre solution, nous préférions mourir ensemble que de nous faire massacrer.. Les rues étaient saccagées, les voitures étaient renversés, le béton était lui aussi retourné.. on ne pouvait même plus reconnaître les rues, tout était retourné et détruit.

La nuit commença a tombé quand nous sommes arrivés en haut.. tous regroupé on décida de sauter… je me suis posé une question en tombant je me rappelle très bien..

  •  » Vais-je mourir une fois touché le sol ? « 

Un son de tambour me retentit dans les oreilles, et je me réveilla au beau milieu d’un gymnase avec une femme très musclée..

Nous étions un petit groupe assis par terre, elle nous expliqua les règles des combats dans l’arène, je me rappel même qu’un adversaire m’a défié et j’ai du lui montrer ce que mon père m’avait appris.

Publicités

La nuit des yeux

Une capacité inhumaine qui permettrait de devenir bien plus agile et plus fort… ne serait-ce pas le rêve de petit homme recherchant du pouvoir, maltraité, rabaissé et humilié pendant sa vie ?

« Une couleur qui aspire la peur.. reflétant souvent les ténèbres.. le noir. C’est de cette couleur que je me souviens, elle était présente dans les yeux de chacun des soldats se trouvant sur ce bateau.

Je voulais à tout prix éviter d’en faire partie, de cette expédition menée par une force militaire secrète, mais je ne pue m’en échapper.

Je me réveilla dans les locaux sur un hamac de couleur Kaki que nous pouvons trouver dans les bateaux de l’époque, j’ai été immédiatement pris de panique, car j’ai compris pourquoi j’étais présent. Une femme blonde, aux yeux bleus vinrent me parler, accompagné de son garde du corps, un jeune homme de couleur africaine, un peu plus vieux que moi, avec un plus gros gabari vêtu d’une tenue militaire. Je devais confirmer une, etait-ce bien un soldat aux yeux noirs ?

C’est alors que je décida de le provoquer, mais il ne répondait à aucune de mes provocations, la jeune femme me parla du système qui régi le bateau ainsi que des actions que nous devrons entreprendre afin de [donnée supprimée] mais son discours était d’aucune utilité à mes yeux je voulais juste partir de là.

J’ai pu confirmé que son garde du corps était bien un soldat aux yeux noirs celui ci me prit par le col et me plaqua contre le mur à une vitesse et d’une force surhumaine quand j’ai essayé d’approcher de près la dame blonde, d’un chuchotement à l’oreille il m’a fait comprendre que si je tentais encore une fois de l’approcher je me retrouvais certainement avec les jambes en miettes.

C’est à ce moment là que j’ai du les accompagner sur le pont du bateau. Il n’y avait pas grand monde..  tout le monde semblait être pris par des tâches très importante, tout d’un coup je perdis l’équilibre et tomba dans les pommes, je n’ai pas compris pourquoi, mais à mon réveil tout avait changé.

J’ai compris que ma vie ne serait plus jamais la même, que j’avais été attrapé dans le filet, oui j’avais ces yeux dont j’avais peur, ces yeux noirs.. mais le pire dans tout ça c’est que j’avais changé d’état d’esprit, j’étais prêt à me battre et voulait relever tout les défis, j’adorais le combat et je voulais tuer tout le monde qui ne m’écouterait pas »

Réincarnation

On a toujours espérer avoir la chance de remonter dans le passé pour changer un événement, car on regrette amèrement ce qu’il s’est passé ou même encore pouvoir revivre les mêmes sensations que nous avons pu vivre à un moment précis de notre vie.

Mais auriez-vous envisagez la possibilité d’être réincarné, non pas en tant qu’animal ou espèce végétale, mais en tant qu’humain ? Non pas une simple réincarnation, mais celle ci résulterait d’une sauvegarde de la mémoire, oui la mémoire antérieur, celle que vous aviez avant de mourir ou d’être réincarné.

On se dit souvent qu’il vaut mieux vivre sa vie, s’accepter soi-même, ses défauts et ses avantages, qu’on ne peut être parfait, que les erreurs vous font grandir et changer.. Pour s’accepter il faut accepter ses erreurs, mais si cela n’arrive pas ? Alors certaines personnes  viennent à se dire qu’une réincarnation serait la meilleur des solutions, ou un lavage de cerveau mdr, pour écrire un nouveau livre, une nouvelle mémoire, un nouveau destin.

 » C’était un jour légèrement étouffant, un lieu bien éloignée, là où vous ne verriez que des opportunistes venu à la recherche de destruction et de massacre. »

  • Si je devais donner un nom à ce lieu ça serait « Industry Town Inc ».

« Industry Town Inc était un lieu où le soleil tapait très fort, le seul moyen d’y accéder était via les airs ou les mers, celui-ci était entouré par un vaste océan. Un lieu abandonnée où il était impératif de faire des rondes pour vérifier toute apparition « mythique » ou  » surnaturelle ». On y trouvait beaucoup d’Hangar vitré au niveau du toit ainsi que des conteneurs vides présent dans ceux-ci, ce jour là je faisais ma ronde avec mon épée, présente dans le cas où je devrais me défendre et non pour attaquer. »

J’étais moi, même tête, même corps, des compétences de combat bien plus développé que celle que j’ai et une force physique des plus remarquables tel un grizzli génétiquement modifié, une agilité digne d’un léopard des montagnes enneigés.

« C’est alors que je vis une ombre des plus géantes, elle recouvrait tout le toit de l’Hangar, elle cachait ce soleil, j’ai très vite compris que je devais me préparer au combat ainsi qu’à toute éventualité, que cela soit de perdre ma vie ou celle d’un de mes camarades pour défendre [donnée supprimée], ce monstre était d’un danger Keter, nous risquions nos vies.

Le combat commenca très vite après son apparition, j’ai crié à mes camarades d’aller se cacher au plus vite, j’ai distrait le monstre pendant que celui ci détruisit le toit, j’ai essayé de m’échapper de toute mes forces.. je vis une porte, qui devait certainement mener au niveau des bureaux de l’Hangar, mais une fois ouverte… je me réveil dans mon lit.

Une fois réveillé je me suis tout de suite demandé ce qui était arrivé à mes coéquipiers, à moi, je décide donc de me regarder dans la glace, c’est à ce moment là que j’ai compris que je n’étais plus le même.. j’étais bien plus grand en taille que la taille initiale que j’avais, j’avais des cheveux très sombres, et un buste bien plus développée.. j’en viens à me demander si ce que j’ai vu était réel, mais en y réfléchissant correctement je compris que oui, car il me serait impossible de rêver d’une vie extérieur à celle ci et que cela voudrait dire que j’ai été plongé dans un coma dans mon lit pendant des années, et que j’aurais oublié toute pensée de ce corps là, l’homme au cheveu noir. Alors que tout mes souvenirs étaient les souvenirs de l’homme que j’étais au préalable, plus petit et brun.

Je décide de me rendre à mon habitude au centre des [donnée supprimée] c’est à ce moment là que je compris que le problème était bien plus grave. »

Maître des pierres

Etudiant en économie je devais passer mon examen d’anglais dans un bâtiment faisant plus de 20 étages. Il allait se dérouler dans les parties les plus hautes de l’immeuble, en face de celui ci nous pouvions apercevoir un autre building construit à ses débuts en  forme de T, je pense que vous pouvez vous l’imaginer !  Malheureusement cet édifice était en ruine .. laissé à l’abandon sans que personne ne s’en débarrasse.

Revenons à mon examen et à ma professeur d’anglais, bon voilà je monte les étages, une fois arrivé en  haut je demande à ce qu’on m’indique la salle à un élève, mais l’élève disparu, n’ayant pas d’autre choix  je me résous à rentrer dans une salle se trouvant à côté des escaliers, une fois à l’intérieur je remarque que les élèves présents ne sont pas les mêmes que je coltine d’habitude, je m’arrête une seconde pour en être sûr, je regarde autour de moi, c’est alors qu’au moment où je me retourne je vois un visage qui m’est légèrement familier, une personne avec qui j’ai du parler une seule fois de ma vie et cela il y a bien longtemps.

  • – « C’est ici que je dois passer mon examen d’anglais »
  • – « Non je ne pense pas, ici ce n’est pas ton groupe »
  • – « Je me disais bien, bon je te laisse je vais chercher ma salle »

En sortant de la salle je décide d’aller vers la droite, car souvent les salles d’anglais sont côtes à côtes, heureusement car je déteste chercher.

Je me rappelle d’une chose en cherchant la salle, oui, avant de monter les étages de dos j’avais vu 2 de mes amis qui sont dans le même groupe entrain de rentre dans l’immeuble, je me suis donc dis que forcément s’ils sont dans la salle, ça veut donc dire que celle ci sera la bonne.

Me voilà entrer dans une salle de cours se trouvant proche de celle d’avant. Il n’y a personne à l’intérieur, je ne sais donc pas comment savoir si oui ou non je suis dans la bonne. Heureusement sur les tables il y a des indications dont je ne m’attendais pas  : « Nom Prénom 5 ème année d’étude » tout est indiqué.

C’est à ce moment que je vois entrer les 2 amis dont j’avais vu la silhouette et qui commence à prendre place. Je décide donc de faire la même, je recherche ma place une petite seconde et je m’assoie à côté d’un de mes amis car ma place était là. Après m’être assis la professeur rentre, et nous distribue les copies à nous trois. C’était une jeune femme pas très grande en taille, légèrement petite à mes yeux, elle devait avoir entre 30 – 35 ans, portait des lunettes de vues rondes.

Ah oui, j’oubliais de dire que je n’avais pas ramené mon numéro de candidat anonyme ou quoi que ce soit, j’espérai au fond de moi que ça ne poserait pas de problème, mais ça n’allait pas passer inaperçu, forcement haha ! et la professeur qui nous distribue les sujets était la correctrice, elle ne m’aimait pas oui, car je n’avais pas rendu un travail, mais passons !

J’ai terminé mon devoir je décide de sortir en écrivant mon prénom et nom, c’est à ce moment là que je décide d’aller dans une chambre étudiante, comment je me retrouve là ? me demandait pas je ne sais pas, n’y à qui elle était, je savais juste qu’elle se trouvait dans le même édifice que là où je me trouvais.

C’est dans cette même chambre que la prof est arrivé, mais il y avait comme un problème… elle s’était rétrécie au point de pouvoir tenir dans ma main, je n’avais pas très compris ce qu’il se passait… alors j’ai commencé à lui parler et à lui faire comprendre le problème, elle était déjà courante, j’ai essayé de l’aidé, mais rien n’y fait je n’ai pas réussi,  un truc encore plus bizarre c’était qu’une sorte de lumière émanait de cette petite dame..

Au moment de sortir je me suis dit pourquoi ne pas essayer de faire revivre le building se trouvant en face, je décide de m’envoler en face de celui-ci et je m’arrête juste devant.. il fallait que je me concentre pour pouvoir bouger tous les débris afin de reconstruire l’immeuble.. Je commence à faire un mouvement de la main, tout se reconstruit, mais comment dire… ça ne tient pas debout hahaha, dès que je lâche tout tombe, alors je décide de RAMENER chaque pierre à son emplacement initiale, mais rien n’y fait.. dès que je lasse ma concentration tout se casse à nouveau. Impuissant face à cet immeuble, je ne vois aucune autre solution que de partir.

Réalité virtuelle

vr

Se retrouver dans un monde complètement imaginaire et combattre des monstres légendaires avec ses amis vient d’être mon activité toute la nuit.

Des paysages de rêves, des sensations, des gens, des pouvoirs extraordinaires, non je n’invente pas, c’est bien ce que j’ai vécu le matin du 28/04/2016.

Au moment du réveil des personnes en blouses blanche me demande de les suivre, surpris j’accepte car cela m’a l’air intriguant. On me demande de m’asseoir sur un siège, similaire à celui que nous trouvons chez le dentiste, et là on me demande de mettre un casque avec 2 vitres en face des yeux, elles étaient de couleurs orange, on ne pouvait pas voir à travers.

Le casque sur la tête on me souhaite d’imaginer ce que je veux voir, ne sachant pas vraiment quoi penser, je décide de faire simple et d’imaginer un désert et là… énorme j’arrive à représenter visuellement ce que j’imagine, du sable en mouvement juste en face de mes yeux, je le ressens, je le vois et je l’entends.

Voici donc une citation de fin : « L’amour est une arme, la poudre est le déclencheur, le tir est la fin. »

Jeune homme brun

Ceci est donc mon premier article, je ne compte pas écrire grand chose, disons juste que c’est le début d’une grande histoire qui j’espère ne s’arrêtera jamais !

Disons que c’est déjà pas mal pour un début, avant de finir laissons une petite citation de fin !

« être haï par des personnes que l’on n’a jamais rencontré est signe de grandeur »